Bien-être

La démence est-elle hériditaire ?

Ce n’est pas parce que votre parent a la maladie d’Alzheimer que vous allez l’attraper aussi. Les gènes de votre famille peuvent vous rendre plus susceptible de développer la maladie d’Alzheimer, mais il existe de nombreux facteurs qui déterminent si vous finissez ou non par en être atteint. La bonne nouvelle est qu’il existe des tests qui peuvent déterminer si vous avez ce risque génétique. La meilleure nouvelle est que nous en savons beaucoup plus sur la maladie qu’il y a dix ans. Nous savons maintenant qu’il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire pour atténuer l’apparition de la maladie, que vous soyez ou non à risque.

Qu’est-ce qu’un facteur de risque ?

Un facteur de risque est un élément qui augmente la probabilité de développer une maladie. Certains facteurs de risque, comme l’âge et la génétique, ne peuvent pas être modifiés. Il en existe d’autres, comme le tabagisme, l’alimentation et le manque d’exercice physique, sur lesquels on peut agir. Nous savons que de nombreuses personnes mènent une vie saine et active, mais qu’elles développent quand même une démence. Cependant, les recherches suggèrent qu’environ un tiers des cas de démence pourraient être dus à des facteurs que nous pourrions changer.

Il est également crucial de souligner le rôle que jouent les gènes lorsque l’on cherche à répondre à la question suivante : la démence vasculaire est-elle héréditaire ? Les gènes se trouvent dans les chromosomes, qui sont le matériel génétique que les enfants héritent de leurs parents. Les femmes ont 22 paires de chromosomes ainsi que deux chromosomes X. Les hommes ont également 22 paires de chromosomes ainsi que des chromosomes Y et X supplémentaires. Chaque chromosome possède des milliers de gènes. Les gènes sont les unités héréditaires de base qui transmettent des caractéristiques comme la taille, la couleur des cheveux ou la tendance à développer certaines maladies.

La maladie d’Alzheimer est-elle héréditaire ?

La maladie d’Alzheimer peut être génétique, mais elle ne l’est pas toujours. Si la maladie peut être héréditaire, elle peut également être déclenchée par des problèmes liés au mode de vie. Nous savons que la maladie d’Alzheimer est caractérisée par deux types de protéines dans le cerveau : les enchevêtrements et les plaques. Lorsque ces protéines s’accumulent, elles tuent les cellules du cerveau et bloquent les voies neurales. Ces dépôts de protéines bêta-amyloïdes seraient l’une des principales causes de la maladie d’Alzheimer. Les scientifiques apprennent également ce qui semble déclencher ces protéines toxiques. Les déclencheurs peuvent se produire en raison d’une prédisposition génétique, mais ils sont souvent liés au mode de vie.

Il existe également une différence entre l’apparition précoce et tardive de la maladie d’Alzheimer. La maladie d’Alzheimer précoce survient généralement chez des personnes plus jeunes, entre 30 et 60 ans. Elle est souvent le résultat d’une mutation génétique. L’Alzheimer tardif peut être génétique et a été cliniquement lié à un gène appelé ApoE. Il est cependant plus probable qu’elle résulte de changements cérébraux provoqués par le mode de vie et les impacts environnementaux. En d’autres termes, les gènes héréditaires ne sont pas la seule cause de la maladie d’Alzheimer.

La démence directement héritée est rare. Si un de vos parents ou grands-parents est atteint de la maladie d’Alzheimer, votre risque est peut-être plus élevé que celui d’une personne sans antécédents familiaux. Cependant, dans la plupart des cas, les gènes que nous héritons de nos parents n’ont qu’un effet relativement faible sur notre risque de développer une démence. Dans de très rares cas, une personne peut hériter d’un gène défectueux qui provoque une forme spécifique de démence. Certaines formes rares de maladie d’Alzheimer précoce et de démence frontotemporale sont causées par des gènes défectueux, qui peuvent se retrouver dans les familles. Les symptômes de ces formes génétiques de démence commencent souvent dans les années 30, 40 ou 50.

Que faire ?

Si vous craignez que vous ou un de vos proches ne présente des symptômes, il est toujours préférable de prendre rendez-vous pour discuter de la situation avec votre médecin. Il existe de nombreuses causes de démence, dont certaines sont réversibles. Les symptômes peuvent être le résultat d’une simple carence en vitamines ou d’une infection urinaire. Dans tous les cas, il est important de demander un avis médical pour déterminer les prochaines étapes.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *